LE MONDE DE L’ART AVEC DAUM France

Depuis 1878, Daum France est le porte drapeau de l’artisanat d’excellence à la française. Acteur majeur durant l’Art Nouveau, Daum a su s’associer aux plus grands artistes de notre temps. En passant par Dali, Carlos Mata, Richard Orlinski, ou encore Jean-Philippe Richard, la pâte de verre s’impose comme un art à part entière.

LA FABRICATION DAUM France :

Particularité de la cristallerie Daum, rarement égalé, la pâte de cristal est un procédé de fonderie et de moulage à la cire perdue. Complexe à réaliser, ceci nécessite de casser le moule en plâtre pour chaque création.

Apparu il y a plus de 5000 ans avant J.C, cette technique permet d’avoir une précision des détails très poussée, impossible à obtenir avec le verre soufflé. On obtient alors des tonalités ombrées, et une intensité des couleurs unique !

Le procédé de la cire perdue :

Utilisé par les Chinois il y a plus de 5000 ans, la cristallerie Daum a repris cette technique en 1968. Une technique complexe demandant beaucoup de travail, pour un résultat plus que parfait. Au touché, nous sommes tout simplement bluffés par les détails.

Première étape, l’artiste réalise la pièce en plâtre. Cette matière permettant de reproduire la forme du vase, coupe, sculpture … Puis, on applique un caoutchouc silicone ou élastomère autour de la pièce, permettant ainsi d’avoir un moule en négatif de la pièce.

Deuxième étape, il faut couler de la cire dans ce moule en négatif. Puis, une fois la cire refroidit, l’artiste retire le moule négatif ; Il obtient ainsi la pièce d’origine, puis travaille encore les détails afin de perfectionner la sculpture.

L’étape suivante consiste à couler un plâtre réfractaire autour de cette pièce. Placée dans une étuve, la cire va fondre sous l’effet de la chaleur et permettra d’obtenir un moule creux en plâtre réfractaire.

Dernière étape, place au cristal en fusion. L’artiste place des groisils de différentes couleurs dans le moule. Cela permet ainsi d’obtenir différentes nuances de couleurs sur la pièce.

cristallerie Daum

PLUS DE 350 COLLABORATIONS ARTISTIQUES :

Acteur reconnu de l’Art nouveau, c’est en 1900, lors de l’Exposition universelle que Daum est récompensé d’un grand prix. C’est le début d’une notoriété internationale pour la cristallerie.

Passant de l’Art nouveau à l’Art déco avec la même intention de création et proposition, les années 1930 marquent l’arrivée de pièces d’exceptions qui restent aujourd’hui parmi les plus belles jamais créés.

1893 marque la création du département Art par Antonin Daum. Depuis ses débuts, Daum a toujours nourri ses créations d’échanges et de partenariats avec le monde artistique.

En 1901 née l’École de Nancy  » Alliance Provinciale des Industries d’Art « , de la volonté d’Émile Gallé de rassembler force et création des différentes industriels lorrains, et dans le but de protéger leur propre mouvement artistique.  Il y sera président aux côtés de Victor Prouvé, Louis Majorelle, Antonin Daum et Eugène Vallin.

Peintre, sculpteur, artiste contemporain, Daum s’est spécialisé au fils du temps dans l’art. Tout commence avec la rencontre de Dali en 1968, à Cadaquès. Récemment, un œuvre de Dali a été réédité par la Maison Daum :

cristallerie Daum

Plus de 350 artistes ont depuis collaboré avec la Maison Daum, dans des styles toujours très différents. Car là réside la force et la créativité du cristallier, dans cette faculté de lier l’esthétique personnelle d’un artiste unique à un savoir-faire traditionnel. De l’artiste conceptuel Ben au surréalisme Dali, du symbolisme d’Étienne à l’art urbain de Jérôme Mesnager, du cheval de Troie revisité par Carlos Mata à la nymphe verte d’Alain Séchas. Daum réussit le pari de réunir des artistes aux univers variés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code